Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Europe, Monde > #Réalités sociales > À la maison, au travail, à l’école…, la vie des hommes et des femmes en (...)

À la maison, au travail, à l’école…, la vie des hommes et des femmes en Europe

samedi 24 février 2018

L’Insee, avec Eurostat, a mis en ligne un outil interactif et ludique pour tout connaître sur les femmes et les hommes en Europe et leur vie quotidienne. De courts textes explicatifs, des photos, des infographies et des graphiques interactifs nous permettent de mieux comprendre les différences et les similitudes femmes/hommes.

Cette publication comporte trois chapitres.

Vivre, grandir, vieillir...

Ce chapitre est consacré aux grandes étapes de la vie, à la perception de son état de santé, à la démographie et à la satisfaction dans la vie que ressentent les citoyens européens.

À titre d’exemple, quand on se penche sur la façon dont les femmes et les hommes vivent - seuls ou en couple, avec ou sans enfant(s) - on constate des différences notables. Dans l’Union européenne, en 2015, 7,7 % des femmes de 25 à 49 ans vivent seules avec des enfants, contre 1,1 % d’hommes du même âge. Pour les célibataires sans enfant de ce groupe d’âge, la proportion est de 9,5 % pour les femmes et de 16,1 % pour les hommes.

La perception de notre état de santé est influencée par un ensemble complexe de facteurs, notamment environnementaux, culturels et socioéconomiques. Sans grande surprise, plus on avance en âge, moins on se sent en bonne santé, et c’est la même chose pour les femmes et les hommes.

Enfin, même s’il existe de grandes différences entre les vies des femmes et des hommes, lorsqu’on mesure leur satisfaction dans la vie, celle-ci est très proche.

Apprendre, travailler, gagner sa vie...

Ce chapitre présente des données sur le niveau d’éducation, la conciliation entre les vies professionnelle et familiale, le travail à temps plein et à temps partiel, les écarts de rémunération entre les sexes, les cadres supérieurs féminins et masculins, etc. Il souligne non seulement les différences structurelles, mais aussi les inégalités entre les femmes et les hommes.

Ainsi, en Europe, si les femmes et les hommes atteignent les niveaux d’éducation primaire et secondaire dans les mêmes proportions, l’écart se creuse en faveur des femmes pour les niveaux supérieurs. Mais cela n’a pas encore de conséquences au niveau des emplois. C’est un des plus grands paradoxes de notre société.

En moyenne, le taux d’emploi des hommes est plus important que celui des femmes (72 % contre 61 % en 2016). Cette différence s’accentue avec le nombre d’enfants. Et, au travail, les hommes occupent généralement des postes supérieurs à ceux des femmes. Par exemple, dans l’Union européenne en 2016, seulement un tiers (33 %) des cadres supérieurs étaient des femmes.

Pour les salaires, en 2015, les femmes gagnent 16,3 % de moins que les hommes (comparaison des salaires horaires bruts moyens). Cet écart est constaté dans toute l’Europe, mais varie selon les pays.



Manger, acheter, surfer, avoir une vie sociale...

Ce troisième chapitre aborde les habitudes alimentaires et les comportements sociaux, les activités de loisirs et les pratiques sur Internet. Une dernière partie est consacrée à la garde et à l’éducation des enfants et aux tâches ménagères.

Certaines habitudes culturelles sont très similaires chez les femmes et les hommes, comme par exemple aller au cinéma (28 % des femmes et 27 % des hommes) et visiter des sites culturels (27 % des femmes et des hommes) ou se réunir avec des amis (23 % des femmes et des hommes).

Il y a peu de différences dans l’usage d’Internet pour passer des appels téléphoniques (38 % des femmes, 40 % des hommes), consulter son compte en banque (58 % des femmes, 60 % des hommes) et chercher du travail (22 % des femmes, 21 % des hommes en 2015). De même pour ce qui est de l’envoi et la réception de mails, il n’y a pas de différence (86 % des femmes et des hommes).

Par contre dans tous les États membres une plus grande partie des femmes s’occupe des enfants, de la maison et de la cuisine. En 2016, dans l’Union européenne, 92 % des femmes de 25 à 49 ans (ayant des enfants de moins de 18 ans) s’occupent quotidiennement de leurs enfants, contre seulement 68 % des hommes.

Enfin, une part plus importante d’hommes que de femmes consomme de l’alcool chaque semaine (38 % des hommes âgés de 18 ans et plus, contre 23 % des femmes en 2014). La part des hommes varie de 21 % en Lettonie à 52 % au Royaume-Uni et celle des femmes de 5 % en Roumanie et en Lituanie à 40 % au Royaume-Uni.

Pour en savoir plus, il est possible de tester ses connaissances avec un quiz !

Ce quiz est une introduction à la publication numérique "La vie des femmes et des hommes en Europe – portrait statistique". Chaque question se rapporte à un des 12 chapitres de la publication.


Sources :


 

 

Mots clés associés à l'article