Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Environnement économique > Emploi > L’emploi salarié au deuxième trimestre 2018

L’emploi salarié au deuxième trimestre 2018

samedi 13 octobre 2018

Stagnation des créations totales d’emploi avec comme caractéristiques une faible croissance dans le privé et un recul dans la fonction publique d’après l’INSEE. Mais le bilan reste positif sur un an. Les services marchands continuent de porter la croissance des créations d’emploi.(...)

Un ralentissement au deuxième trimestre 2018

Au deuxième trimestre 2018, les créations nettes d’emploi salarié atteignent +12 500 après +47 500 au trimestre précédent (soit 0,0 %, après +0,2 %). L’emploi salarié recule de nouveau dans la fonction publique (–11 800), et ralentit dans le privé (+24 300). Sur un an, il s’accroît de 207 600 (soit +0,8 %) : +236 000 dans le privé et –28 300 dans la fonction publique.

Très légère diminution dans l’industrie mais croissance solide dans la construction

L’emploi industriel diminue légèrement au deuxième trimestre 2018 (–2 200, après –400) mais demeure en légère hausse sur un an (+5 000). Mais la situation est plus favorable dans la construction où les créations nettes d’emploi salarié se poursuivent au même rythme que le trimestre précédent : +5 000 (soit +0,4 %, comme au premier trimestre). Sur un an, elles atteignent +25 300 (soit +1,9 %).

La croissance de l’emploi salarié ralentit dans les services marchands, et se replie un peu dans l’intérim

Au deuxième trimestre 2018, l’emploi salarié augmente de 23 400 dans les services marchands, soit +0,2 %, après +0,3 % le trimestre précédent. Sur un an, ce secteur porte la grande majorité des créations nettes d’emplois salariés : +194 900, soit +1,6 %.

L’emploi du secteur intérimaire baisse légèrement, pour la première fois depuis l’été 2014 : –2 900 au deuxième trimestre 2018 soit –0,4 %, après +0,3 % au trimestre précédent. Sur un an, il reste en forte hausse : +49 500, soit +6,5 %.

L’emploi recule dans la fonction publique

L’emploi salarié dans les services principalement non marchands diminue au deuxième trimestre 2018 : –14 000 emplois, après +1 800 le trimestre précédent. Après une quasi-stabilité au premier trimestre (–1 300), l’emploi public s’infléchit (–11 800), en raison notamment de la baisse du nombre de contrats aidés. Sur un an, l’emploi dans les services principalement non marchands diminue de 21 300 (dont –28 700 dans le public).


Source :