Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Europe, Monde > #Réalités sociales > La protection sociale : principal budget dans les pays de l’UE

La protection sociale : principal budget dans les pays de l’UE

samedi 21 avril 2018

Les dépenses des administrations publiques de protection sociale dans les pays de l’Union Européenne ont représenté près d’un cinquième du PIB en 2016.

Ces informations sur les dépenses totales des administrations publiques par fonction proviennent d’une publication en ligne d’Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne. La classification des fonctions des administrations publiques (COFOG) répartit les dépenses des administrations publiques en dix grandes divisions (ventilation du niveau 1 de la COFOG) : services généraux des administrations publiques ; défense≤ ; ordre et sécurité publics ; affaires économiques ; protection de l’environnement ; logements et équipements collectifs ; santé ; loisirs, culture et culte ; enseignement ; protection sociale. Ces divisions sont ensuite subdivisées en 69 groupes (niveau 2 de la COFOG).

Parmi les fonctions des dépenses des administrations publiques dans l’Union européenne (UE) en 2016 :

- La « protection sociale », est équivalente à 19,1 % du PIB.

- Les fonctions « santé » (7,1 %).

- Les « services généraux des administrations publiques » tels que les affaires étrangères et les opérations concernant la dette publique (6,0 %).

- L’« enseignement » (4,7 %) et les « affaires économiques » (4,0 %).

- Les fonctions « ordre et sécurité publics » (1,7 %).

- La « défense » (1,3 %).

- Les « loisirs, culture et culte » (1,0 %).

- La « protection de l’environnement » (0,7 %) ainsi que les « logements et équipements collectifs » (0,6 %) ont eu un poids moins important.

La protection sociale a constitué le plus important domaine de dépenses des administrations publiques en 2016 dans tous les États membres de l’UE.

Le ratio des dépenses des administrations publiques en matière de protection sociale a varié d’un État membre de l’UE à l’autre, s’échelonnant de moins de 10 % du PIB en Irlande (9,9 %) à plus d’un quart du PIB en Finlande (25,6 %). Huit États membres (Finlande, France, Danemark, Autriche, Italie, Grèce, Suède et Belgique) ont consacré au moins 20 % de leur PIB à la protection sociale, alors que l’Irlande, la Lituanie, la Roumanie, la Lettonie, Malte, la République tchèque et la Bulgarie ont dépensé chacun moins de 13 % de leur PIB pour la protection sociale.

Les dépenses de protection sociale peuvent être subdivisées en plusieurs groupes

- Les dépenses des administrations publiques liées au groupe « vieillesse », en pourcentage du PIB, ont été les plus élevées en Grèce (16,0 %), en Finlande (13,7 %), en France et en Italie (13,5 % chacune) ainsi qu’en Autriche (13,0 %). Les parts les plus faibles ont été enregistrées en Irlande (3,5 %), en Lituanie (5,9 %), à Chypre (6,2 %) et aux Pays-Bas (6,7 %).

- C’est au Danemark que les dépenses des administrations publiques pour la santé et l’enseignement sont les plus élevées, suivies par la France. Le Danemark (8,6 %) et la France (8,1 %).

- Le Danemark et la Suède (6,9 % du PIB), la Belgique (6,4 %) et la Finlande (6,1 %) sont les pays qui ont consacré les plus fortes parts de dépenses de leurs administrations publiques à l’enseignement.

- En ce qui concerne les dépenses consacrées aux affaires économiques, les plus forts pourcentages observés en 2016 concernent la Hongrie (7,1 % du PIB) et la Belgique (6,5 %).

- La part la plus élevée de dépenses des administrations publiques consacrées aux services publics en 2016 a été observée en Grèce (9,2 % du PIB).
La part de la défense, de 2 % ou plus du PIB en Estonie (2,4 %), en Grèce (2,1 %) et au Royaume-Uni (2,0 %).

- La plus forte part des dépenses des administrations publiques consacrées à l’ordre public et à la sécurité a été observée en Bulgarie (2,4 %), à la protection environnementale en Grèce (1,6 %) et aux Pays-Bas (1,4 %), au logement et aux équipements collectifs en Bulgarie (1,9 %) et aux loisirs, à la culture et au culte en Hongrie (3,3 %) et en Estonie (2,1 %).

À l’échelle de l’UE, ces données masquent toutefois des différences considérables entre États membres en ce qui concerne le pourcentage du PIB consacré à chaque fonction de dépenses des administrations publiques, mais la plus grande part des dépenses de protection sociale dans tous les États membres de l’UE a été affectée au groupe « vieillesse », y compris les pensions. (10,2 % du PIB dans l’UE).



Références
http://ec.europa.eu/eurostat/ communiqué de presse du 9 mars 2018 :
http://ec.europa.eu/eurostat/documents/...


 

 

Mots clés associés à l'article