Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Europe > EU : Réalités sociales > Les personnes handicapées en Europe : bilan

Les personnes handicapées en Europe : bilan

samedi 20 décembre 2014

Dans les pays de l’Union Européenne (UE28), on constate de grands écarts sur la situation des personnes handicapées.

44 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans de l’UE28 ont déclaré en 2011 avoir un handicap limitant les activités de la vie quotidienne et moins d’un adulte handicapé sur 2 n’avait pas d’emploi.

Le taux d’emploi (personnes ayant un emploi divisé par la population totale) est de 47,3 % pour les personnes handicapés alors que, pour les personnes non handicapées, ce même taux est de 66, 9%.

Les taux de risque de pauvreté ou exclusion sociale (2013) étaient, pour la population de 16 ans et plus, de 30 % pour les personnes handicapées et 20% pour les non handicapées.

Par ailleurs, pour la population de 25 à 64 ans, l’accès à l’éducation et à la formation tout au long de la vie était en 2011 de 9,8% pour les non handicapés contre 6,9% pour les personnes handicapées.

Les comparaisons par pays (2011), font apparaître un taux d’emploi des personnes handicapées (% de la population des personnes handicapées) élevé en Suède (66,2%), plus de 60% pour le Luxembourg, Autriche, Finlande. Les plus bas taux d’emploi sont enregistrés en Hongrie (23,7%), Irlande (29,8%).

En matière de taux d’emploi, parmi les plus grandes différences entre la proportion de personnes handicapées et non handicapées âgées de 15 à 64 ans, ce sont la Hongrie et les Pays-Bas qui ont les plus mauvais résultats dans l’UE 28 (-37,4 points) alors que le Luxembourg (-2,4 points), la Suède (-9,5 points) et la France (-9,9 points) enregistrent les meilleurs.

La France (-1,3 point) est juste derrière la Suède (-1,1 point) pour le taux de participation à la formation tout au long de la vie. Si l’Italie, l’Irlande et la Grèce ont de bons taux, ceux-ci sont faibles pour le Danemark, la République Tchèque, la Finlande et les Pays Bas.

Concernant les taux de risque de pauvreté en 2013, pour la France l’écart (proportion de personnes handicapées et celles non handicapées âgées de 16 ans et plus) est de + 5,8 points. Ce sont la Bulgarie (+19,6%), la Belgique, la Lituanie, l’Estonie, le Royaume Uni (+15,0) qui ont les plus mauvais résultats, alors que l’Espagne (+ 3,7 ) le Luxembourg et l’Italie ont les meilleurs.


Le document Eurostat :
www.europa.eu/


 

 

Mots clés associés à l'article