Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Conditions d’emploi > Egalité professionnelle > Une société française, l’Oréal, en tête du classement mondial sur l’égalité (...)

Une société française, l’Oréal, en tête du classement mondial sur l’égalité femmes-hommes

samedi 24 juin 2017

L’ONG britannico-néerlandaise EQUILEAP vient de rendre public un classement international réalisé dans 23 pays. Elle établit que dix sociétés françaises figurent dans le top 50 des entreprises favorisant le plus l’égalité entre les hommes et les femmes. De plus, le groupe l’Oréal occupe la première place. Mais, globalement la France est à la huitième position des pays concernés.

Un classement inédit

Il est basé sur 19 critères d’égalité de genre (gestion des carrières, équilibre entre vies professionnelle et privée, salaires, politiques sociales et de santé, place des femmes aux postes de direction…). Le classement concerne près de 3 000 entreprises avec une capitalisation boursière individuelle de plus de 2 milliards de dollars. Le trio de tête est composé de l’Oréal suivie par Pearson (Royaume-Uni) et la National Australia Bank.

La place des entreprises françaises

Le leader mondial des services aux entreprises, Sodexo est quatrième et la Société générale quatorzième. Engie (27ème) est talonné par le groupe nucléaire Areva (28ème) et la banque BNP Paribas (29ème). Enfin, les entreprises Biomérieux (39ème), Sanofi (44ème), Orange (49ème) et Air Liquide (50ème) complètent les performances des entreprises françaises.

Des satisfactions mais….

Si on peut être satisfait de la première place, notre pays est devancé en nombre d’entreprises par la Norvège, la Suède, les Pays Bas, la Finlande, la Grande Bretagne, l’Australie et l’Espagne. Seules 13 % des grandes sociétés françaises font partie des 200 meilleures mondiales. De manière générale, l’Europe se distingue pour ses politiques en matière de parentalité : la majorité des sociétés offrant des congés de maternité de plus de 14 semaines (3/4 du Top 200) voire des congés de paternité de plus de deux semaines (2/3) sont européennes.



La Norvège, championne du monde de l’égalité

58 % des entreprises norvégiennes, issues de l’échantillon, ont intégré le top 200 alors que seules 2 % des entreprises américaines l’ont réussi. Si on procède à une analyse par secteurs, celui de la communication totalise le plus grand pourcentage d’entreprises citées (11 %), suivi par la finance et les services (9 %). En revanche, l’industrie et la technologie (3 %), ainsi que l’énergie (2 %) sont sous-représentées.

Pour l’avenir

L’organisation Equileap, par la voix de Diana van Maasdijk, co-fondatrice et PDG, indique « nous prévoyons à l’avenir, dans nos prochains rapports, de nous intéresser aux plus petites entreprises ».


Source :
https://fr.scribd.com/document/344957767/Equileap-Gender-Equality-Global-Report-Ranking#from_embed