Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Dialogue social > Fonctions publiques > Les Français aiment leurs services publics, mais…

Les Français aiment leurs services publics, mais…

mercredi 6 décembre 2017

…les fonctionnaires français ne le savent pas. C’est ce que révèle une enquête d’Odoxa réalisé pour la Banque française mutualiste, l’Obs et France Inter auprès de Français et d’Européens en septembre 2017. Les Français ont été interrogés sur les services publics et des agents du public l’ont été sur l’opinion des Français à leur égard. Les résultats sont paradoxaux et révèlent une césure. Tous réunis, les Français, les Européens comme les agents du secteur public, estiment que la France est le pays européen disposant du « meilleur service public ». Mais la convergence s’arrête là. Alors que les Français ont une bonne opinion du secteur public, les salariés du secteur public l’ignorent et pensent, au contraire, que leurs concitoyens en ont une mauvaise image, comme ils pensent que les agents du secteur public sont mal-aimés de leurs concitoyens.

Le premier baromètre des services publics d’Odoxa

L’échantillon interrogé était composé de 1 001 salariés du service public en France et de 3 039 Européens (Français, Anglais, Allemands, Italiens, Espagnols) représentatifs de la population de chacun de ces pays. L’opération a vocation à se poursuivre. Elle sera effectuée « en miroir », en interrogeant systématiquement les Français et les agents du secteur public, trois fois par an. L’objectif des commanditaires est de mesurer à la fois le jugement global et détaillé des Français sur les services publics (y compris en creusant quels stéréotypes pouvaient exister chez eux) et en comparant ces perceptions à celles des agents. Le deuxième objectif est d’effectuer une comparaison internationale pour révéler les dimensions particulières que revêt cette question en France par rapport à nos plus proches voisins.

Les principaux enseignements

  • Les Français comme les agents du secteur public estiment que la France est le pays européen disposant du « meilleur service public » ; nombre d’Européens le pensent aussi, faisant de la France le 2ème pays le plus performant (derrière l’Allemagne) en matière de services publics (63 %).
  • De manière générale, les Français ont une bonne opinion du secteur public (64%).
  • Mais, les salariés du secteur public pensent au contraire que leurs concitoyens en ont une mauvaise image (62% le pensent).
  • Réciproquement, les Français ont une bonne image (63%) des agents du secteur public, alors que ces derniers s’imaginent au contraire mal-aimés de leurs concitoyens (65%).

Les raisons de cet important hiatus

Les responsables de l’enquête mettent en avant 2 raisons principales. D’abord, les salariés du secteur public se trompent en sous-estimant le niveau de satisfaction des usagers des services publics et pour Odoxa « ce spectaculaire hiatus témoigne d’un profond mal-être des agents ». Ensuite, si les Français apprécient globalement les agents du secteur public et les trouvent « sympathiques » et « compétents », il existe bien dans l’opinion des stéréotypes largement admis sur les « fonctionnaires » qui seraient, selon une majorité de Français « privilégiés » (71%) et ni très « travailleurs » ni bien « efficaces ». On a pu encore le vérifier lors de la dernière campagne présidentielle.

Comme l’indique Médéric Monestier, le DG de la Banque Française Mutualiste :

« …pour que les regards des Français et des agents du secteur public se rejoignent, il faudrait donc – en même temps – mieux faire savoir aux agents combien ils sont appréciés par leurs concitoyens, mais il faudrait aussi probablement mieux faire connaître aux Français la vie « réelle » des agents du secteur public, qu’il est objectivement difficile de considérer comme des ‘privilégiés’ et qu’il est faux de juger ‘pas efficaces’ ».


Sources