1. Accueil
  2. > Conditions d’emploi
  3. > Contrats
  4. > L’augmentation de l’emploi dans la fonction publique est (...)

L’augmentation de l’emploi dans la fonction publique est imputable aux contractuels

samedi 12 juin 2021

Les études récentes de l’INSEE révèlent qu’en 2019 l’emploi a augmenté dans les trois versants de la fonction publique. Des entrées en hausse et des sorties en baisse expliquent cette tendance. Mais cette augmentation est due avant tout à la croissance du nombre de contractuels et non de fonctionnaires titulaires qui reste stable. Les titulaires continuent de représenter 67,4 % des effectifs.

5,6 millions d’agents en 2019

Ces 5,6 millions d’agents représentent un salarié français sur cinq. C’est 18 300 de plus qu’un an auparavant, soit une augmentation de 0,3 % après une baisse de 0,4 % entre 2017 et 2018. D’après l’INSEE, cette hausse résulte d’un double effet : d’un côté les entrées augmentent (+450 200 agents, +0,4 point), de l’autre les sorties de l’emploi public diminuent (433 600, –0,4 point).

Moins de fonctionnaires, plus de contractuels

L’INSEE constate que le nombre de contractuels suit une hausse tendancielle depuis quinze ans, de près de 50 %, passant de 755 307 agents sous contrat en 2005 à 1 125 900 en 2019, soit 20 % des emplois publics. Cette date est importante car il s’agit de la dernière année avant la mise en œuvre de la nouvelle réforme permettant l’élargissement des possibilités de recours aux contractuels. Le bilan de l’année 2020 à venir sera doublement intéressant : constater les évolutions ou pas en fonction de la nouvelle législation et mesurer l’impact de la pandémie sur l’emploi public.

Enfin, la proportion de contractuels est assez proche entre les trois versants. À noter que, dans la fonction publique territoriale, la baisse des sorties est surtout imputable aux bénéficiaires de contrats aidés (-27 800 en 2019, contre près du double en 2018) et leur passage, au cours de l’année 2019, sous le statut de contractuel de droit public pour 25 500 d’entre eux.

Les fonctionnaires restent majoritaires

Les fonctionnaires restent largement majoritaires dans tous les versants de la fonction publique, ils représentent 67,4 % des effectifs en 2019. Mais on constate que leur nombre continue à diminuer (-11 600 par rapport à l’année précédente, soit une baisse de 0,3 %), quand celui des contractuels augmente de 55 600 (soit +5,2 %). Les titulaires sont les plus nombreux dans la fonction publique territoriale où ils représentent les trois quarts des effectifs.

Le niveau des emplois reste hétérogène

Ainsi, dans la fonction publique de l’État, plus de la moitié des agents sont de catégorie A (dont 64 % sont enseignants), tandis que les trois quarts des agents territoriaux et la moitié de ceux de la FPH sont de catégorie C. Mais il faut retenir qu’en 2019 la part des catégories A, donc des cadres, augmente partout, tandis que celle des catégories B diminue.

Les femmes restent toujours bien plus nombreuses que les hommes (62,7 %) dans l’emploi public. Leur part continue même de progresser (+0,1 point). 22 % des agents publics travaillent à temps partiel, non complet ou incomplet, majoritairement des femmes. Cette proportion atteint 26,8 % dans la fonction publique territoriale, le taux le plus élevé. Enfin, l’âge moyen des agents est de 43 ans et 7 mois. Les fonctionnaires (46 ans) sont en moyenne plus âgés que les militaires (34 ans) et que les contractuels (39 ans). Les agents de la FPT sont en moyenne plus âgés (45 ans) que ceux de la FPE (43 ans) et de la FPH (42 ans).

Les chiffres clés de l’emploi public en 2019

Selon les chiffres de l’Insee (hors contrats aidés) :

La fonction publique d’État (FPE) compte 2,5 millions d’agents (+0,9% par rapport à 2018) ;

La fonction publique territoriale (FPT) 1,9 million (+0,9%) ;

La fonction publique hospitalière (FPH) 1,2 million (+0,5%).




Source