1. Accueil
  2. > Dialogue social
  3. > Pouvoirs Publics
  4. > Le Haut conseil des rémunérations a été installé le 28 (...)

Le Haut conseil des rémunérations a été installé le 28 mars 2024

mercredi 29 mai 2024

Le Haut conseil des rémunérations, de l’emploi et de la productivité a été installé par la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités Catherine Vautrin le 28 mars 2024. Cet organisme est issu de la Conférence sociale du 16 octobre 2023. Un bon outil pour mieux comprendre les dynamiques salariales en France et enrichir le dialogue social.

Ce Haut conseil sera chargé de réaliser des bilans, de formuler des diagnostics et des orientations sur les questions touchant aux rémunérations telles que l’évolution des salaires réels et les négociations salariales, les classifications, l’égalité hommes-femmes, les prélèvements sociaux. Il traitera aussi des questions de partage de la valeur, des temps partiels ou encore des liens entre rémunérations, emploi, productivité et compétitivité.

Il est composé des représentants des partenaires sociaux représentatifs au niveau national (un par organisation), de 6 personnes qualifiées dont le Président du groupe d’experts sur le smic et de 8 représentants des administrations. Il sera présidé par Valérie Devaux, PDG du groupe La Poste.

La CFDT a salué la création de ce Haut conseil qui répond à de ses demandes à la Conférence du 16 octobre 2023 sur les salaires. Elle souhaite que le Haut conseil cherche « à mieux comprendre et à corriger tout ce qui concourt à créer des travailleurs pauvres ». La CGT, qui souhaitait la création d’un Comité d’orientation des salaires et la suppression du groupe d’experts sur le smic, s’est montrée « sceptique ».

Le Haut conseil devrait plancher en 2024 sur l’articulation entre les salaires, le coût du travail et la prime d’activité et sur le temps partiel subi.