1. Accueil
  2. > Conditions d’emploi
  3. > Conditions de travail
  4. > En 2020, baisse des accidents du travail de 17,7 %, liée (...)

En 2020, baisse des accidents du travail de 17,7 %, liée au COVID-19

mercredi 10 novembre 2021

La branche ATMP de la sécurité sociale (accidents du travail/maladies professionnelles) vient de publier ses chiffres pour 2020 : la crise du COVID a eu un impact significatif sur le nombre d’accidents du travail et de maladies professionnelles enregistrées en 2020. L’arrêt ou la réduction de l’activité durant les confinements a limité le nombre d’accidents et probablement le nombre de maladies professionnelles durant les deux confinements de mars-avril et novembre 2020.

Baisse des accidents du travail de 17,7 %

En 2020, 539 353 accidents du travail ont été enregistrés, en baisse donc de 17,7 % par rapport à 2019. Cette baisse est particulièrement élevée dans les secteurs touchés par le chômage partiel et le télétravail : service aux particuliers, travail temporaire, secteur tertiaire en général, transports, et enfin les commerces (entre 18 et 24 %). La baisse est plus contrastée dans les secteurs industriels (entre 16 à 18 %) et moins forte dans le bâtiment (12,8 %) où l’activité a été moins ralentie.

Cependant, quelques secteurs dont l’activité a été plus forte du fait de la crise sanitaire ont vu progresser le nombre des accidents du travail : ambulances (+2,4 %), centrales d’achat (+5 %) et vente à distance (+14 %). Toutefois les secteurs de l’action sociale ou de la santé pourtant très touchés par la crise ont vu diminuer les accidents du travail dans les mêmes proportions que la moyenne des autres secteurs.

La baisse des accidents de travail est plus particulièrement causée par la baisse des accidents de trajet (-19,7 %). On peut faire le lien direct avec la baisse de l’activité et le télétravail. Notons toutefois que les accidents de vélos ou trottinettes ont progressé de près de 15 % particulièrement en Île-de-France et dans le Nord-Pas-de-Calais.

Baisse aussi des maladies professionnelles

Comme pour les accidents, les maladies professionnelles ont baissé de 18,8 % par rapport à 2019. 87 % des cas sont des troubles musculosquelettiques. Ces derniers ont connu une baisse de 19,6 % par rapport à 2019. Les maladies liées à l’amiante ont aussi baissé de 13,6 % et les cancers professionnels hors amiante de 25,3 %. Autant la baisse des accidents du travail est compréhensible puisque directement liée à l’activité, autant celle des maladies professionnelles est plus surprenante étant d’origine ou d’impact de plus long terme. S’agit-il d’une baisse plus structurelle ou simplement d’un effet retard des déclarations qui sera rattrapé en 2021 ?

Toutefois, les affections psychiques sont en hausse significative (+37 %) là encore en lien avec la crise du Covid-19 et au climat anxiogène qu’elle a provoqué chez certains travailleurs.

Enfin, plus de 5 000 dossiers de demande ont été déposés pour faire reconnaître le Covid comme maladie professionnelle (principalement des soignants). Un peu moins d’un tiers ont été pris en charge par la branche ATMP pour l’instant.
Du fait de la crise sanitaire, 2020 aura été une année exceptionnelle en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Qu’en sera-t-il pour 2021 ?


Source