1. Accueil
  2. > Société
  3. > Populations
  4. > La population continue d’augmenter autour des frontières

La population continue d’augmenter autour des frontières

Publié le 8 décembre 2023 / Temps de lecture estimé : 4 mn

La France partage ses frontières avec 8 pays. Entre 2013 et 2022, la population évolue de façon contrastée dans les territoires situés aux abords des frontières françaises. Elle augmente surtout autour des frontières avec la Suisse et le Luxembourg, particulièrement côté étranger. On constate aussi que la population vieillit de part et d’autre des frontières françaises.

En France, les zones frontalières sont dynamiques d’un point de vue démographique. Ces territoires ont presque tous enregistré des hausses de population entre 2013 et 2022. Dans les départements frontaliers français, les naissances sont généralement plus nombreuses que les décès, la fécondité restant plus forte que dans les pays voisins. Côté étranger, l’évolution de la population est soutenue en premier lieu par des arrivées de nouveaux résidents plus nombreuses que les départs. La population vieillit entre 2013 et 2022 de part et d’autre des frontières françaises, et la population d’âge actif diminue de façon quasi-généralisée.

En 2022, près de 450 000 personnes résident en France et travaillent dans un pays frontalier voisin. Ce nombre est en nette augmentation par rapport à 2014 (+18 %). C’est la Suisse et le Luxembourg qui attirent le plus d’étrangers car les salaires sont plus élevés qu’en France (respectivement 48 % et 22 %).

Nombre de travailleurs transfrontaliers résidant en France selon leur pays de travail
Pays Suisse Luxembourg Allemagne Belgique Monaco Espagne Italie
2014 179 900 74 400 48 300 40 900 27 000 4 800 1 550
2020 215 000 95 800 50 800 45 700 31 400 4 900 1 600



En France la population a augmenté de 4,7 % entre 2013 et 2022 au niveau de la frontière avec la Suisse, que de nombreux transfrontaliers empruntent chaque jour (215 000 travaillent en Suisse en 2020). La Haute-Savoie (95 200), le Haut-Rhin (39 800), l’Ain (34 700), et le Doubs (27 900) sont les départements français qui accueillent le plus de travailleurs frontaliers. Presque la moitié a un emploi au Luxembourg, un sur quatre exerce en Allemagne, un sur 5 en Suisse et moins de 5 % en Belgique. Le Grand-Est est la région de résidence de 42 % des frontaliers de France métropolitaine.

Selon l’Insee luxembourgeois, fin 2022, 510 300 personnes travaillent au Luxembourg, dont environ 95 800 sont des salariés frontaliers, dont venant de la Moselle (66 700) et de la Meurthe et Moselle (24 900). La part des transfrontaliers augmente depuis 2013, en moyenne de 0,3 point par an.
La population a augmenté aussi de 7,6 % au niveau de la frontière avec l’Espagne et l’Andorre (+14 %), en particulier en Haute Garonne (+11,9 %). La population croît dans la plupart des zones frontalières proches du littoral, comme les Pyrénées-Orientales (5,5 %) et la province espagnole de Gérone (3,7 %).

La population a augmenté de 5,2 % à la frontière avec l’Italie et Monaco (+8,3 %), elle augmente côté français, notamment pour la Savoie (+5 %) mais elle diminue côté Italien à l’image des évolutions nationales. La barrière naturelle des Alpes limite les déplacements et peu de personnes traversent la frontière pour aller travailler en Italie.

  • Les migrations de travailleurs entre les deux pays se concentrent ainsi quasiment mais exclusivement sur le littoral méditerranéen : 316 travailleurs frontaliers résidant dans les Alpes-Maritimes travaillent en Italie. Ces travailleurs vivent pour la plupart dans les communes de Nice et de Menton.
  • Dans le sens inverse, on estime à 1 500 le nombre de travailleurs frontaliers italiens en provenance des provinces d’Impéria, Cunéo et Turin.
  • Monaco constitue le second pôle d’emploi. On dénombre 47 009 travailleurs frontaliers à Monaco, dont 4 447 venant d’Italie. Le reste vient de la France.

La population a augmenté de 2,3 % à la frontière avec l’Allemagne.

À proximité de la Belgique, la population connaît une hausse modérée côté belge, elle est stable ou en baisse dans les départements français, comme dans la Meuse (-6,5 %), les Ardennes (-5,1 %) et dans l’Aisne (-2,8 %).

La population est plus âgée le long de la frontière allemande, dans plusieurs arrondissements allemands de la Sarre ou de la Rhénanie Palatinat, alors que les séniors sont moins nombreux côté français en Moselle (21 %) et dans le Bas Rhin (20 %).

  • Sur la frontière espagnole, la part des personnes de 65 ans ou plus dépasse un quart de la population dans les départements français. La Haute Garonne fait exception (17 %). Toulouse attire de nombreux étudiants. Côté andorran, la part des séniors est plus faible (15 %) ainsi que dans la province de Gérone (19 %), en raison d’arrivée de populations plus jeunes, venues de l’immigration.
  • Près de la frontière italienne, les 65 ans ou plus représentent au moins un quart de la population côté italien, ainsi que dans les 3 départements français de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La population vieillit de part et d’autre des frontières françaises, particulièrement en France dans les Hautes-Alpes, la Meuse, les Ardennes, l’Aisne et le Territoire de Belfort (+4,6 points) :

  • La hausse est en revanche particulièrement modérée dans les cantons de Genève (+0,2 point) et de Vaud (+0,6 point) et au Luxembourg (+0,8 point).
  • Par rapport aux autres territoires frontaliers, la population est plus jeune de part et d’autre de la frontière belge (excepté sur le littoral), autour de la frontière suisse du côté de Genève et du Lac Léman, ainsi qu’en Andorre et en Haute-Garonne.
  • La part des moins de 15 ans diminue dans les territoires frontaliers entre 2013 et 2022.



Le fait qu’il y ait davantage d’actifs plus âgés laisse envisager une baisse de la population en âge de travailler dans les prochaines années, ce qui pourrait causer des difficultés de recrutement de main d’œuvre dans ces zones étrangères voisines. Mais la fécondité reste plus élevée côté français (1,84 enfant par femme) que dans les pays voisins notamment au Luxembourg (1,39), en Italie (1,25), et en Espagne (1,18).


Référence