1. Accueil
  2. > Conditions d’emploi
  3. > Formation Qualification
  4. > Le danger de ne pas se former

Le danger de ne pas se former

mercredi 11 février 2015

2/3 des actifs ne pensent pas se former en 2015
Si l’on en croit les résultats de l’étude de l’Ifop pour la start-up OpenClassrooms, 2/3 des actifs occupés ont répondu ne pas avoir l’intention de se former en 2015 : 40 % probablement pas et 20 % certainement pas.

Pourquoi ? Ils répondent en premier - 55 % de ceux qui ne pensent pas se former – parce qu’ils n’auront pas le temps. La deuxième raison est parce que « cela ne m’intéresse pas » pour 47 % d’entre eux.

D’autres motifs sont aussi évoqués : le manque d’information, soit sur les formations (36 % d’entre eux), soit sur leurs droits à la formation (25 %). Ces réponses sont d’autant plus importantes que l’année 2015 voit démarrer d’importantes réformes sur la formation et que 84 % des personnes sondées par le cabinet Sodie disent ne pas connaître le CPF (compte personnel de formation), ni le CEP (conseil en évolution professionnelle) qui en sont des points majeurs.

Les raisons de se former

34 % des sondés se formeront certainement (10 %), ou probablement pour 24 %. Leur raison principale en est « pour être plus efficace au quotidien dans son poste » (52 % d’entre eux), mais en deuxième motif vient la volonté « de préparer un changement d’entreprise ou une reconversion professionnelle ». Deux motifs en lien direct avec la sécurisation de l’emploi et l’évolution professionnelle.

Convaincre les salariés de la nécessité de se former

Les motifs indiqués par ceux qui pensent se former vont dans le sens de la consolidation et de l’acquisition de compétences pour assurer leur présent et leur futur professionnel. C’est un point de vue essentiel pour faire face au risque de chômage si élevé en cette période et intégrer le besoin de compétences dans les entreprises, en lien avec leur recherche de compétitivité.

Or, 2015 est l’année de la mise en route de la réforme de la formation professionnelle dans l’entreprise et auprès des salariés. Les représentants du personnel sont les premiers attendus pour informer les salariés de la nouvelle architecture de la formation professionnelle et du droit au CPF pour tous les salariés, à commencer par l’ouverture de leur compte personnel de formation sur le net et l’inscription sur ce compte du reliquat de leur DIF (droit individuel de formation). Comme beaucoup ne l’ont pas consommé, de nombreux salariés ont donc à reverser les 120 heures de DIF sur leur CPF, utilisables jusqu’au 31 décembre 2020.

Les autres mesures de la réforme prendront place au fur de l’année et seront à suivre précisément dans les réunions des instances représentatives du personnel.

D’ailleurs, même quand ils ne pensent pas se former cette année, les salariés ne sont pas hostiles à l’idée de la formation car, qu’ils veuillent ou non se former en 2015, la majorité des sondés (54%) est prête à suivre une formation sur son temps personnel.


Le site pour mettre en route son CPF :
- http://www.moncompteformation.gouv.fr/


Les articles de Clés du social :
- .../formation-professionnelle-la-loi-ouvre-de-nouveaux-droits-aux-salaries
- .../formation-professionnelle-nouvelles-regles-pour-les-representants-du-personnel
- .../compte-personnel-de-formation-en-entreprise-cpf-mode-d-emploi