1. Accueil
  2. > Environnement économique
  3. > Emploi
  4. > Les jeunes ont du talent

Les jeunes ont du talent

mercredi 17 mars 2021

La période est difficile pour tous les jeunes qu’ils soient étudiants, en recherche d’emploi ou sans emploi, raison de plus pour faire connaitre les initiatives existantes, telle celle de l’association « Nos quartiers ont du talent » (NQT). Depuis 2005, elle offre une passerelle vers le premier emploi pour les jeunes d’origine modeste et diplômés du supérieur habitant les quartiers prioritaires de la politique de la ville ou des zones rurales. Étant un dispositif d’égalité des chances, il y a des conditions pour bénéficier du dispositif. Bilan de son action et impact de la crise.

L’objectif de l’association NQT

L’association « Nos quartiers ont du talent » née à Saint-Denis rapproche les entreprises et les jeunes diplômés d’origine modeste. Partenaire de Pôle emploi et de l’Apec, elle les aide à développer leur réseau professionnel sur l’ensemble du territoire de manière gratuite. L’objectif de l’association est de permettre à ces jeunes, ayant un bac +3 minimum et moins de 30 ans, issus soit des quartiers prioritaires de la politique de la ville ou des zones rurales avec un niveau de vie modeste, de trouver une alternance ou un emploi à la hauteur de leurs compétences sans passer par la case de l’emploi alimentaire qui est en fait une non-reconnaissance du diplôme.

Les services offerts

  • Un parrainage personnalisé : avec un professionnel, manager, cadre supérieur ou dirigeant d’entreprise expérimenté, ce dernier devient son parrain ou sa marraine. Il lui ouvre son réseau. Il l’accueille pour son premier rendez-vous au sein de l’entreprise, parce que c’est symbolique pour le jeune, il est accueilli par un cadre supérieur qui pourrait potentiellement être son recruteur et dans une entreprise alors qu’il a parfois du mal à y rentrer.
  • Un accompagnement collectif : des ateliers (CV, lettre de motivation, préparation aux entretiens, e-réputation, outils de recherche d’emploi, gestion du temps, prise de parole en public …).
  • Des rencontres avec des professionnels et des découvertes des métiers avec des sessions de recrutement, des visites de sites et d’entreprises.
  • Des outils en ligne gratuits grâce à des partenariats. On peut citer Openclassrooms, Gymglish, Frantastique pour la grammaire et l’orthographe, et d’autres applications d’apprentissage des langues.
  • Et le suivi de tous les réseaux sociaux.

Comment accéder à ce dispositif ?

La majorité des jeunes que NQT accompagne arrivent via Pôle emploi. En 2019, 56 % des jeunes qui se sont inscrits à NQT l’ont fait suite au conseil de Pôle emploi. 10 % viennent via l’APEC, ensuite il y a les réseaux sociaux, 16 %, et le bouche à oreilles, 17 %, et les autres enfin à travers les médias.

Le partenariat avec Pôle emploi est national via une convention cadre. Elle est ensuite déclinée dans chaque région au plus près du terrain. Les agences de Pôle emploi informent les demandeurs d’emploi par le biais de leurs conseillers.

L’impact de la crise

Dans une interview diffusée sur le site de Pôle emploi, le directeur général de l’association Guillaume Marmasse indique que « la crise actuelle a un impact, puisqu’au mois de juin 2020 on a constaté un nombre record d’inscriptions de jeunes dans notre association ». Cela a amené la co-création avec Pôle emploi et l’APEC du forum « Révèle ton talent » qui a permis de nombreuses innovations comme des ateliers et forums digitaux. Ces nouveaux modes ont permis de toucher plus de participants. L’association fait partie des dispositifs présentés dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution » par le gouvernement.

L’exemple de Carrefour

Carrefour est le 1er employeur privé de France. Dans le contexte de crise qui frappe aujourd’hui de plein fouet les jeunes générations et augmente leurs difficultés à trouver des opportunités d’emploi pérenne, l’entreprise vient de rendre public son engagement pour le plan #1jeune1solution. Il s’agira de 15 000 recrutements en CDI ou en alternance en 2021 (+50 %) et 50 % de ces recrutements seront réservés aux jeunes issus de quartiers défavorisés, grâce aux partenaires associatifs et en particulier NQT pour les diplômés.

Chiffres-clés 2019 de « Nos quartiers ont du talent »
- Le nombre d’entreprises partenaires : 700
- Nombre d’événements organisés : 1 024
- 25 % des jeunes suivis par le dispositif souhaitent redonner ce qu’ils ont reçu. Il leur faudra atteindre 8 ans d’expérience.
- 8 649 jeunes ont été accompagnés, dont 64 % de jeunes femmes. Sur ces 8 649 jeunes accompagnés, 70 % d’entre eux ont trouvé un emploi à la hauteur de leurs compétences au bout de six mois de parrainage.


Sources