1. Accueil
  2. > Société
  3. > Education
  4. > Le Grenelle de l’éducation est lancé

Le Grenelle de l’éducation est lancé

mercredi 11 novembre 2020

C’est un rendez-vous important que vient de lancer le gouvernement, le 22 octobre, alors que l’assassinat de Samuel Paty par un islamiste a remis en lumière le difficile et indispensable travail des enseignants. Pour le ministre de l’Éducation nationale le « Grenelle de l’éducation » doit mettre davantage les professeurs au centre de la société.

Un rendez-vous bousculé

Si cette concertation était déjà prévue à l’agenda du ministère et des syndicats, avec des travaux préparatoires, elle revêt aujourd’hui une autre dimension, nourrie des réactions, des réflexions, des engagements et pour certains thèmes des combats engagés à la suite de la mort du professeur d’histoire et géographie de Conflans-Sainte-Honorine. Nul doute que les valeurs républicaines et la place de l’École dans la République et la cohésion sociale seront en arrière-plan de tous les travaux.





Trois mois de concertation

La durée prévue de la concertation est de trois mois. Elle s’appuiera sur la contribution de tous les acteurs concernés : personnels, parents d’élève, syndicats et société civile.

Elle devrait notamment déboucher sur une reconnaissance financière, des augmentations de salaire en particulier pour les plus jeunes. Ainsi, le budget 2021 du ministère a été augmenté de 400 millions d’euros afin d’augmenter les salaires des enseignants français, inférieurs de 7 % en début de carrière à la moyenne des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). La hausse de budget devrait financer différentes primes, notamment une prime d’attractivité (260 millions d’euros en année pleine) ciblant les personnels en début et milieu de carrière, ainsi qu’une prime d’équipement informatique (178 millions d’euros) de 150 euros nets annuels pour chaque professeur.

Les syndicats ont déjà exprimé une satisfaction car les hausses de salaires ne seront pas conditionnées à une augmentation du temps de travail ou à d’autres contreparties, comme ils le craignaient.

Autres mesures en débat, des modes de travail plus collectifs, en équipes pour renforcer la coopération. Une plus grande ouverture du système éducatif afin mieux adapter les structures à leur environnement en interrogeant l’autonomie des établissements, la fluidité des parcours, et le rôle du numérique au sein de l’École.

Et enfin, les circonstances actuelles amènent à aborder les questions de la protection et de la défense des personnels, et aussi des valeurs de la République dont la laïcité. Ces débats sont rendus nécessaires par les évolutions de notre société et en particulier le rôle des réseaux sociaux dans la diffusion de la violence.

La reconnaissance de la société

Jean-Michel Blanquer vise un système de l’éducation nationale beaucoup plus attaché à ce qui arrive à chaque professeur avec des ressources humaines de proximité.

Enfin pour le ministre

« Le sursaut national doit nous conduire à considérer que le professeur est central dans notre société et que chacun d’entre nous, dans notre vie de parent d’élève, de citoyen, doit respecter les professeurs et avoir des discours qui mettent le professeur au centre de notre société. »

Calendrier du Grenelle de l’Éducation

3 novembre 2020 - Début des 10 ateliers de l’incubateur du Grenelle de l’éducation
4 et 5 novembre 2020 - États généraux du numérique à Poitiers
Semaine du 9 novembre 2020 - Bilan d’étape avec les syndicats
• 1er décembre 2020 - Colloque scientifique Quel(s) professeur(s) au XXIe siècle ? au Collège de France
18 décembre 2020 - Fin des ateliers de l’incubateur du Grenelle de l’éducation
Fin janvier 2021 - Remise des propositions au Ministre
Février 2021 - Conférence de clôture du Grenelle avec débats sur les propositions

Source